Offre limitée : -25 % de réduction pour les 100 prochains clients avec le code BLASTSPRING

Saturation de la bande passante lors d’une visioconférence

Lors d’une visioconférence “classique”, chaque participant envoie un flux vidéo et audio à chacun des autres participants selon ce modèle :

 

Lorsque le nombre de participants est limité (généralement jusqu’à 4 environ), la qualité de l’appel est bonne ; cependant, si la liste des participants s’allonge, la bande passante est de plus en plus saturée et la qualité de la communication se dégrade. Cette “bande passante” (BP) représente la quantité d’informations pouvant être transmises simultanément sur le réseau. Plus un appareil dispose d’une connexion puissante, plus sa BP est importante.

Dans une visioconférence classique, la bande passante de chaque participant se divise en fonction du nombre de flux qu’il envoie et reçoit. Par exemple, lors d’un échange entre 4 personnes, chaque BP sera divisée par 3 pour envoyer 3 flux:

Ainsi, il suffit que l’un des participants ait une mauvaise connexion (Ex : un téléphone en 3G) ou que beaucoup de monde soit connecté pour dégrader la qualité de la visioconférence jusqu’à la rendre inutilisable.

Un problème peut également survenir lors de la réception des flux. En effet, la capacité maximale de la bande passante limite la quantité d’information que les participants peuvent recevoir. Comme sur le schéma, ci-contre, si la BP d’un intervenant est de 1,2 Mb/s et que l’addition des flux qu’il reçoit dépasse ces 1,2 Mb/s (ici 1,2 + 0,7 + 0,9 = 2,8 Mb/s), alors l’image sera “pixelisée” et l’audio sera de mauvaise qualité, rendant la communication impossible.

Pour faire face à cette problématique, Blastream passe par un serveur qui centralise les flux pour obtenir un unique flux d’émission et de réception pour chaque intervenant :

De cette manière, la bande passante n’est pas divisée et la qualité maximale est préservée :

De plus, la technologie Blastream est dotée d’un autobitrate qui ajuste automatiquement la qualité du flux montant et descendant (envoyé/reçu). Ceci permet de garantir la stabilité et la fluidité de la conférence, même lorsqu’un participant a une connexion variable, par exemple un smartphone connecté en 3G.

Partager cet article